International

Relations Internationales

Etudiants SORTANTS – ERASMUS +

Le programme ERASMUS + permet aux étudiants d’effectuer un séjour d’études de 5 à 10 mois dans un pays européen avec lequel la Faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes a signé un accord inter-institutionnel : Destinations ERASMUS proposées en 2018/2019

sont concernés par ce programme uniquement les étudiants de 3ème à la 5ème année (pour le premier semestre MI E) du cursus médical.

Préparer son séjour

Le séjour à l’étranger se prépare 10 mois à l’avance :

  • 22 novembre 2017  à 12h30, salle 207 nouveau bâtiment de la faculté de médecine, site Arnaud de Villeneuve : réunion d’information pour les 2ème, 3ème et 4ème années.
  • au plus tard le 5 janvier 2018 : après avoir consulté les programmes des universités partenaires 2018/2019, les étudiants intéressés déposent une fiche de voeux auprès de Monsieur Masrar (service scolarité 1er et 2eme cycles).
  • En février : les candidats au départ remettent à Monsieur Masrar un curriculum vitae, détaillant le cursus universitaire et les éventuels déplacements à l’étranger déjà effectués, ainsi qu’une lettre de motivation en français et en anglais/allemand/espagnol selon les destinations demandées. Le dépôt au plus tard le 16 février 2018 de ces deux documents permet l’inscription des étudiants à l’entretien de sélection.
  • 16 mars 2018 : ces étudiants sont convoqués pour un entretien avec la commission ERASMUS. Cet entretien, qui se déroule soit en anglais, soit en espagnol, soit en allemand selon la destination choisie, permet :
    • à chaque étudiant d’exposer de manière détaillée ses motivations ;
    • à la commission de vérifier ses compétences linguistiques.

    A l’issue de cet entretien, un classement des étudiants sur liste principale et liste complémentaire est établi.

  • Les étudiants s’inscrivent tout d’abord sur le site  « MoveOnLine » de l’Université de Montpellier avant le 30 avril 2018. Puis, Ils s’inscrivent sur le site « MoveOnLine » de l’université d’accueil dont les dates butoirs peuvent être différentes selon les pays.
  • Les étudiants constituent leur contrat pédagogique, qui définira l’ensemble des enseignements que l’étudiant devra suivre et valider dans les mêmes conditions qu’un étudiant de la faculté d’accueil. Ce contrat sera signé par l’étudiant et lui servira de référence et de garantie, comme pour les facultés d’origine et d’accueil.

Le départ est conditionné par :

  1. la réussite de l’année universitaire (aucune dette n’est admise) ;
  2. la constitution dans les formes et délais requis des différentes parties du dossier administratif et pédagogique ERASMUS ( tout dossier incomplet ou hors délai sera classé sans suite ) ;
  3. l’inscription administrative à la faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes avant le départ à l’étranger.

Pendant le séjour à l’étranger

Au cours de sa mobilité et en fonction de l’évolution de son contrat pédagogique, l’étudiant est tenu d’informer aussi souvent que nécessaire le Directeur Adjoint Chargé des Échanges Européens de la faculté d’origine, par l’intermédiaire de Monsieur Masrar.

Au retour : faire valider sa mobilité

  • Dès son retour en France, l’étudiant doit produire auprès de la scolarité les résultats de son année d’étude à l’étranger : originaux des relevés de notes, attestations, etc…
  • Validation par la commission ERASMUS : mi-juillet, l’étudiant est convoqué par la commission pour un entretien portant sur l’expérience pédagogique et le séjour.
    La Commission peut demander une vérification des connaissances au moyen d’un examen oral ou écrit.
  • Validation par le jury du 2eme cycle : ce jury est le seul habilité à proclamer les résultats de l’année effectuée à l’étranger :
    • soit ajournement et redoublement ;
    • soit validation et admission dans l’année supérieure : 60 ECTS et 60h de modules optionnels sont validés sauf l’AFGSU ;
    • AFGSU et C2i : les étudiants admis en DFASM1 devront obligatoirement valider l’AFGSU au cours de cette 1ère année du 2eme cycle.
      Les étudiants qui n’ont pas validé le C2i niveau 1 en DFGSM2 et partent en ERASMUS en DFGSM3 doivent à leur retour passer l’épreuve, lors des nombreuses sessions proposées par la faculté.

Etudiants ENTRANTS – Participation à un programme de mobilité

  • Niveau de français requis B2 au minimum (cadre européen de référence : version française, version anglaise)
  • Enseignements ouverts en 2017-2018 : livret d’information (mise à jour en cours). Pour de plus amples informations sur les Modules Intégrés (MI) et les Unités d’Enseignement (UE), se référer aux pages internet suivantes :
  • Dans le cadre du programme ERASMUS +, les étudiants peuvent effectuer :
    • un séjour d’études avec un LEARNING AGREEMENT FOR STUDY :
      Par semestre : 1 MI avec des enseignements théoriques, examens et 2 stages hospitaliers de 2 mois
      Les étudiants doivent demander à Monsieur Masrar le lien pour s’inscrire avant le 30 avril 2018 sur le site « MoveOnLine » de l’université de Montpellier.
    • un stage hospitalier non rémunéré avec un LEARNING AGREEMENT FOR TRAINEESHIPS ( procédure 2017-2018formulaire de demande 2017-2018). Pas de possibilité de demander une chambre universitaire dans ce type de mobilité.
  • Obligations vaccinales – Etudes ou Stages
  • Système de notation de l’UFR Montpellier-Nîmes

 

Accueil des étudiants en médecine à l’étranger – Hors programme de mobilité

Pour valider le Diplôme d’Etat de docteur en médecine délivré par l’État français

Un étudiant en médecine à l’étranger ne peut en aucun cas rejoindre les études médicales en France en cours de cursus.
Quel que soit son niveau d’études, il doit demander une admission en PACES, puis être classé dans le numerus clausus du concours de 1ere année et demander une dispense d’études (cf : note du 30/06/2016 du Ministère de l’Éducation Nationale De l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)

Un étudiant ressortissant de l’Union Européenne titulaire d’un diplôme de fin de deuxième cycle d’études médicales peut présenter l‘ECN en France.

Pour effectuer un stage hospitalier : étudiants de second cycle des études médicales

Pour effectuer un stage hospitalier : étudiants de troisième cycle des études médicales (internat)

Les étudiants étrangers peuvent effectuer un stage en service hospitalier en dehors de tout cadre règlementaire. Il s’agit d’un stage d’observation non rémunéré.

L’Université n’intervient pas dans ce dispositif : l’étudiant n’a donc pas besoin de procéder à son inscription à la faculté de médecine.

Seule l’administration hospitalière est compétente pour établir une convention d’accueil et fournir à l’étudiant toute attestation dont il pourrait avoir besoin.

Les étudiants intéressés doivent contacter la Direction des Affaires Médicales des centres hospitaliers concernés :

Accueil des médecins étrangers

 

 

Médecins diplômés hors de France voulant exercer en France

Pour exercer en France, le médecin doit satisfaire aux trois conditions cumulatives prévues à l’article L. 4111-1 du code de la santé publique :

  • avoir la nationalité prévue par cet article de loi ;
  • être titulaire des diplômes prévus à l’article L. 4131-1 du code de la santé publique ;
  • être inscrit au tableau d’un conseil départemental de l’Ordre des médecins.

Par dérogation, des médecins qui ne satisfont pas à l’ensemble de ces conditions cumulatives peuvent être autorisés à exercer la profession de médecin, par arrêté individuel du ministre de la santé.

Ressortissant européen

  • Sont dispensés de ces conditions cumulatives les médecins ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’Accord sur l’Espace économique européen effectuant une libre prestation de services de façon temporaire et occasionnelle (article L. 4112-7 du code de la santé publique) : avant la première prestation de services, une DECLARATION doit être adressée au Conseil National de l’Ordre des Médecin.
  • Conformément à la Directive 2005/36/CE, les médecins ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ou partie à l’Accord sur l’Espace économique européen ont une liberté d’établissement pour exercer une activité de façon stable en France : les démarches de validation du diplôme et d’INSCRIPTION doivent se faire obligatoirement auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins.

Ressortissant québécois

L’Arrangement de Reconnaissance Mutuelle (ARM) du 27 novembre 2009 définit les conditions à satisfaire et démarches à accomplir.

Ressortissant hors Europe

Médecins diplômés hors de France voulant se former en France mais exercer dans leur pays d’origine

Ressortissant de l’UE, EEE, Confédération Helvétique et Andorre voulant se spécialiser :

Présenter l’ECN à titre européen pour valider un DES.
Chaque année, environ 20 postes d’internes sont ouverts sur certaines spécialités et certaines villes.

Ressortissant hors UE, EEE, Confédération Helvétique et Andorre voulant se spécialiser :

Présenter l’ECN à titre étranger pour valider un DES après un internat de 4 ans (disciplines médicales) ou 5 ans (chirurgie).
Sont concernées les spécialités médicales, l’anesthésie-réanimation, la biologie médicale, la gynécologie-obstétrique, la santé publique, la psychiatrie et la chirurgie. Chaque année, environ 20 postes d’internes sont proposés à ce titre en Ile de France, à Dijon, Caen, Angers, Nice, Bordeaux et Toulouse.
La liste des postes offerts au concours est fixée par arrêté ministériel en février, la date limite de candidature fixée à la fin du mois de mars. L’épreuve d’admissibilité se déroule en septembre et l’épreuve d’admission en décembre.

Ressortissant hors UE, EEE, Confédération Helvétique et Andorre voulant une formation complémentaire courte :

  Stagiaires associés

Ce statut concerne les médecins diplômés hors Union Européenne. Il permet aux médecins titulaires d’un diplôme leur permettant l’exercice de leur profession dans leur pays d’origine ou dans le pays d’obtention, d’effectuer un stage pratique dans un établissement public de Santé afin d’acquérir une nouvelle technique ou de perfectionner leur pratique.
La durée du stage est de 6 mois, renouvelable.
A l’issue de la formation, les stagiaires associés se voient délivrer une attestation de qualification professionnelle.

L’Université n’intervient pas dans ce dispositif, l’étudiant n’a donc pas besoin de procéder à son inscription à la faculté de médecine.
Seule l’Administration hospitalière est compétente pour établir une convention d’accueil et fournir à l’étudiant toute attestation dont il pourrait avoir besoin.
Les étudiants intéressés doivent contacter la Direction des affaires médicales des centres hospitaliers concernés :

   DFMS / DFMSA

  • Le DFMS (diplôme de formation médicale spécialisée) s’obtient après 2 à 6 semestres d’études. La formation est ouverte aux médecins en cours de spécialisation dans leur pays d’origine.
  • Le DFMSA (diplôme de formation médicale spécialisée approfondie) s’obtient après 1 à 2 semestres. La formation est ouverte aux médecins déjà titulaires d’une spécialité.

La formation comprend des enseignements théoriques et des stages pratiques en services hospitaliers.

La sélection se fait sur dossier. Il faut justifier d’un niveau de langue française B2.

L’étudiant a le statut de FFI (Faisant Fonction d’Interne) pendant la durée de sa formation.
Le nombre de places offertes est fixé pour chaque discipline et spécialité par arrêté ministériel.

Les médecins désireux de parfaire leur spécialité en France doivent s’inscrire AVANT LE 15 JANVIER auprès des Ambassades de France du pays d’origine ou pour les apatrides et réfugiés politiques à l’université de Strasbourg. Un dossier de demande de candidature devra être téléchargé et retourné à l’Université de Strasbourg – UFR de Médecine 4 rue Kirschleger 67085 Strasbourg avant le 15 janvier, pour un début de formation au 1er novembre.

Informations et dossier d’inscription

Contact

Pr Jean-François Schved
Directeur adjoint en charge des relations internationales
Courriel

Mr Omar Masrar
Bureau des Relations Internationales
Tél : 04 34 43 35 25
Fax : 04 34 43 35 47
Indicatif France : 33
Courriel

Internat / DFMS/A
Mme Patricia Reboul
Tel : 04.34.43.35.36
Courriel

En savoir +